OctaHorloge Horloge Astronomique

OctaHorloge est une Horloge Astronomique. Elle donne la position de la lune et du soleil, les horaires de prière, la direction de la Mecque et plein d'autre paramètres astronomique. L'application Android est publiée sur Google Play

Trouver le meilleur sur algotic at algotic.com

Les très fins croissants de Lune.

Dans un écliptique autour de notre planète, la Lune vient en moyenne tous les vingt neuf jours et demi (29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes) se glisser entre la Terre et le Soleil. La Lune est alors en conjonction avec le Soleil. C'est la Nouvelle Lune, et le point de départ d'une nouvelle lunaison. La face de notre satellite naturel tournée vers la Terre n'est pas éclairée par les rayons du Soleil. N'émettant aucune lumière par elle-même, et masquée par la forte luminosité en provenance de notre étoile, la Lune est invisible... sauf lors d'une éclipse de Soleil partielle annulaire ou totale, où l'on peut voir, dans ces rares occasions.

Accueil > Qur’an > القران الكريم

القران الكريم

jeudi 26 septembre 2013

Le Coran (arabe : القرآن ; al Qur’ān, « la récitation ») est le livre sacré de l’islam pour les Musulmans qu’ils considèrent reprendre verbatim la parole divine de Allah. La tradition religieuse musulmane le présente comme le premier ouvrage rédigé en langue arabe, avec le caractère spécifique dans l’Islam d’inimitabilité dans la beauté et dans les idées.
Le Coran regroupe les paroles d’Allah, "révélations" faites au prophète, messager de l’islam Mahomet (محمد, Muḥammad) par l’archange Gabriel (جبريل, Jibrîl), dans la croyance musulmane. Le Coran est parfois appelé simplement al-kitâb (le livre) ou adh-dhikr (le rappel). En ce sens, il est, pour les musulmans, l’expression incréée de cet attribut d’Allah adressée à l’intention de toute l’humanité).
Dans l’Encyclopédie islamique publiée entre 1913 et 1936 1 qui est encore à ce jour, le seul travail encyclopédique complet à propos de l’Islam, il y est écrit (tome 26, page 8175) : "le texte du Coran qui a été retenu par Othman Ibn Affan n’était qu’un texte parmi d’autres trouvés au long des quatre premiers siècles de l’Hégire". Il y est ajouté : "il y avait d’autres Corans en lien avec les compagnons du prophète : ils étaient célèbres dans les villes de Al-Basra, Al-Kophah et Al-Sham". Une version abrégée de l’Encyclopédie a été éditée en 1998. Ce travail est présenté dans sa première partie par Mohammed Sayed Tantawy, Cheikh de la Grande Mosquée Al-Azhar.

'Lire la suite' ); ?>